Les forces de l'ordre et les services de secours avaient été appelés en raison d'un "incident grave impliquant des armes à feu" en fin de journée dans une zone résidentielle de la ville proche des docks. "Deux femmes et deux hommes sont décédés sur place", a précisé la police dans la nuit de jeudi à vendredi, après des heures d'incertitude autour de l'incident. "Un autre homme, que l'on pense être l'agresseur, est également décédé sur place". Une autre femme prise en charge sur les lieux est décédée peu après à l'hôpital, a ajouté la police. "Nous pensons que tous sont morts de leurs blessures par arme à feu", ont précisé les forces de l'ordre, soulignant que l'événement n'avait pas de lien avec le terrorisme. Peu après la confirmation du bilan par la police, le député local Luke Pollard a réagi sur Twitter en assurant qu'une des victimes était "un enfant de moins de dix ans". "D'autres personnes blessées sont prises en charge à l'hôpital", a ajouté l'élu travailliste. "Il n'y a pas de mot pour cette horreur. Mes condoléances et mes pensées vont aux familles". L'incertitude persiste sur le lien entre le tireur et les victimes, ainsi que sur de nombreux détails sur ce qui s'est passé dans cette ville d'environ 262.000 habitants située dans le comté paisible du Devon. "La police souhaite souligner que ce n'est pas un incident de nature terroriste", ont ajouté les forces de l'ordre, qui ont précisé ne rechercher personne en lien avec la fusillade. "L'enquête se poursuit", ont-elles assuré. Evoquant des faits "choquants" au sujet desquels elle n'a apporté aucune précision, la ministre de l'Intérieur Priti Patel a déclaré que ses pensées allaient "aux personnes touchées". "Je demande à chacun de rester calme, de suivre les conseils de la police et de permettre à nos services d'urgence de faire leur travail", a-t-elle ajouté. Les tueries de masse restent rares au Royaume-Uni, où les policiers pour la plupart ne portent pas d'arme à feu et le sud-ouest de l'Angleterre, une destination touristique privilégiée, est connu comme une région paisible du pays. Plymouth abrite la plus grande base navale d'Europe occidentale, avec notamment des sous-marins nucléaires et d'imposants navires de guerre. (Belga)

Les forces de l'ordre et les services de secours avaient été appelés en raison d'un "incident grave impliquant des armes à feu" en fin de journée dans une zone résidentielle de la ville proche des docks. "Deux femmes et deux hommes sont décédés sur place", a précisé la police dans la nuit de jeudi à vendredi, après des heures d'incertitude autour de l'incident. "Un autre homme, que l'on pense être l'agresseur, est également décédé sur place". Une autre femme prise en charge sur les lieux est décédée peu après à l'hôpital, a ajouté la police. "Nous pensons que tous sont morts de leurs blessures par arme à feu", ont précisé les forces de l'ordre, soulignant que l'événement n'avait pas de lien avec le terrorisme. Peu après la confirmation du bilan par la police, le député local Luke Pollard a réagi sur Twitter en assurant qu'une des victimes était "un enfant de moins de dix ans". "D'autres personnes blessées sont prises en charge à l'hôpital", a ajouté l'élu travailliste. "Il n'y a pas de mot pour cette horreur. Mes condoléances et mes pensées vont aux familles". L'incertitude persiste sur le lien entre le tireur et les victimes, ainsi que sur de nombreux détails sur ce qui s'est passé dans cette ville d'environ 262.000 habitants située dans le comté paisible du Devon. "La police souhaite souligner que ce n'est pas un incident de nature terroriste", ont ajouté les forces de l'ordre, qui ont précisé ne rechercher personne en lien avec la fusillade. "L'enquête se poursuit", ont-elles assuré. Evoquant des faits "choquants" au sujet desquels elle n'a apporté aucune précision, la ministre de l'Intérieur Priti Patel a déclaré que ses pensées allaient "aux personnes touchées". "Je demande à chacun de rester calme, de suivre les conseils de la police et de permettre à nos services d'urgence de faire leur travail", a-t-elle ajouté. Les tueries de masse restent rares au Royaume-Uni, où les policiers pour la plupart ne portent pas d'arme à feu et le sud-ouest de l'Angleterre, une destination touristique privilégiée, est connu comme une région paisible du pays. Plymouth abrite la plus grande base navale d'Europe occidentale, avec notamment des sous-marins nucléaires et d'imposants navires de guerre. (Belga)