"La seconde raison est que ça serait mieux pour David Cameron, s'il parvient à obtenir un accord au conseil européen de février, de laisser davantage de temps entre cet accord et le moment de décider". Le Premier ministre David Cameron a dit jeudi qu'il espérait toujours trouver un accord lors de la prochaine réunion du conseil européen, les 18 et 19 février, avec ses partenaires de l'UE sur les réformes qu'il réclame pour maintenir le Royaume-Uni au sein du bloc des 28. "L'un des grands problèmes que je vois en ce moment pour la campagne en faveur du maintien (dans l'UE) est que, en ce qui concerne David Cameron, il est focalisé sur les questions spécifiques de la renégociation alors que, pour que la campagne en faveur du maintien l'emporte, il faut qu'elle devienne une campagne positive sur les raisons pour lesquelles il est préférable pour le Royaume-Uni de rester au sein de l'UE". (Belga)

"La seconde raison est que ça serait mieux pour David Cameron, s'il parvient à obtenir un accord au conseil européen de février, de laisser davantage de temps entre cet accord et le moment de décider". Le Premier ministre David Cameron a dit jeudi qu'il espérait toujours trouver un accord lors de la prochaine réunion du conseil européen, les 18 et 19 février, avec ses partenaires de l'UE sur les réformes qu'il réclame pour maintenir le Royaume-Uni au sein du bloc des 28. "L'un des grands problèmes que je vois en ce moment pour la campagne en faveur du maintien (dans l'UE) est que, en ce qui concerne David Cameron, il est focalisé sur les questions spécifiques de la renégociation alors que, pour que la campagne en faveur du maintien l'emporte, il faut qu'elle devienne une campagne positive sur les raisons pour lesquelles il est préférable pour le Royaume-Uni de rester au sein de l'UE". (Belga)