"C'est un livre d'une grandeur modeste, avec des phrases imagées magnifiques, une menace diffuse et simultanément agréable intemporalité", a expliqué la présidente du jury lors de la remise du prix. Martin Michael Driessen a reçu une sculpture ainsi qu'un chèque de 50.000 euros avec sa récompense. Plus tôt dans la soirée, qui était retransmise à la télévision néerlandaise, il avait également gagné le premier prix des lecteurs ECI, d'une valeur de 10.000 euros, décernés par 50 lecteurs néerlandais et flamands. L'année passée, Jeroen Brouwers avait gagné le prix en 2015. Le prix ECI, lancé en 1987 sous le sigle AKO, a été remporté par un Belge pour la dernière fois en 2014. Le lauréat était alors Stefan Hertmans pour son roman "Oorlog en terpentijn". (Belga)

"C'est un livre d'une grandeur modeste, avec des phrases imagées magnifiques, une menace diffuse et simultanément agréable intemporalité", a expliqué la présidente du jury lors de la remise du prix. Martin Michael Driessen a reçu une sculpture ainsi qu'un chèque de 50.000 euros avec sa récompense. Plus tôt dans la soirée, qui était retransmise à la télévision néerlandaise, il avait également gagné le premier prix des lecteurs ECI, d'une valeur de 10.000 euros, décernés par 50 lecteurs néerlandais et flamands. L'année passée, Jeroen Brouwers avait gagné le prix en 2015. Le prix ECI, lancé en 1987 sous le sigle AKO, a été remporté par un Belge pour la dernière fois en 2014. Le lauréat était alors Stefan Hertmans pour son roman "Oorlog en terpentijn". (Belga)