Rik Daems siège depuis 2007 à l'APCE. En mai dernier, il s'était présenté sur une liste pour le Parlement flamand, mais n'avait pas été élu. Le Louvaniste avait cependant été "repêché" comme sénateur coopté, avec dans le viseur sa candidature à la présidence de l'APCE. Il est convenu qu'il laissera son siège de sénateur à Veli Yüksel à l'issue de son mandat de président, au bout duquel il totalisera 35 ans de présence parlementaire. En juin dernier, Didier Reynders, poids lourd du MR, avait tenté d'obtenir un poste en vue au Conseil de l'Europe, celui de secrétaire général. C'est cependant la candidate croate Marija Pecjinovic Buric qui lui avait été préférée. Le libéral avait peu après été désigné comme futur commissaire belge dans la Commission européenne d'Ursula von der Leyen. Le Conseil de l'Europe compte actuellement 47 Etats, dont tous les membres de l'UE. Le respect des droits de l'homme, de la démocratie et de l'Etat de droit font partie des conditions pour y accéder. La Belgique y est représentée dans l'assemblée par 14 députés et sénateurs. L'APCE élabore des rapports sur les violations des droits de l'homme, interpelle chefs d'Etat et de gouvernement, envoie des délégations pour observer des élections ou sollicite des avis juridiques sur les éléments interpellants de la législation de ses membres. Récemment, l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe s'est notamment intéressée au processus électoral en Azerbaïdjan, s'inquiétant de l'exclusion de certains candidats aux élections et envoyant une délégation sur place. (Belga)

Rik Daems siège depuis 2007 à l'APCE. En mai dernier, il s'était présenté sur une liste pour le Parlement flamand, mais n'avait pas été élu. Le Louvaniste avait cependant été "repêché" comme sénateur coopté, avec dans le viseur sa candidature à la présidence de l'APCE. Il est convenu qu'il laissera son siège de sénateur à Veli Yüksel à l'issue de son mandat de président, au bout duquel il totalisera 35 ans de présence parlementaire. En juin dernier, Didier Reynders, poids lourd du MR, avait tenté d'obtenir un poste en vue au Conseil de l'Europe, celui de secrétaire général. C'est cependant la candidate croate Marija Pecjinovic Buric qui lui avait été préférée. Le libéral avait peu après été désigné comme futur commissaire belge dans la Commission européenne d'Ursula von der Leyen. Le Conseil de l'Europe compte actuellement 47 Etats, dont tous les membres de l'UE. Le respect des droits de l'homme, de la démocratie et de l'Etat de droit font partie des conditions pour y accéder. La Belgique y est représentée dans l'assemblée par 14 députés et sénateurs. L'APCE élabore des rapports sur les violations des droits de l'homme, interpelle chefs d'Etat et de gouvernement, envoie des délégations pour observer des élections ou sollicite des avis juridiques sur les éléments interpellants de la législation de ses membres. Récemment, l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe s'est notamment intéressée au processus électoral en Azerbaïdjan, s'inquiétant de l'exclusion de certains candidats aux élections et envoyant une délégation sur place. (Belga)