Didier Reynders ne souhaite pas se présenter à l'Europe: "Le problème au Parlement européen, c'est qu'il y a incompatibilité avec le maintien au gouvernement en affaires courantes. Je ne me voyais pas quitter le gouvernement en juin ou juillet, alors qu'on serait peut-être encore en pleine négociation." "Plus fondamentalement, l'enjeu électoral va se jouer sur le nombre de sièges au fédéral et en Régions, bien plus qu'à l'Europe où le résultat ne va pas déterminer notre participation dans les coalitions. Et j'ai la faiblesse de croire que les deux figures les plus fortes au fédéral, c'est Charles Michel et moi", dit Didier Reynders au Soir. Le conseil du MR a annoncé lundi que Charles Michel assumerait la mission de président du MR en plus de son poste de Premier ministre. Il se présentera comme tête de liste pour le fédéral en Brabant wallon lors des élections du 26 mai. Didier Reynders, quant à lui, tirera la liste fédérale du MR à Bruxelles. Quittant la présidence du parti, Olivier Chastel se présentera comme tête de liste à l'Europe. (Belga)