"Félicitations à Chrystia Freeland pour sa nomination en tant que ministre des Affaires étrangères! J'ai hâte de continuer à travailler avec vous pour renforcer nos liens", a communiqué via Twitter M. Reynders après l'annonce du remaniement ministériel entrepris mardi par le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Celui-ci a décidé de remplacer Stéphane Dion, qui s'était montré très critique à l'encontre du président élu Donald Trump, par Mme Freeland, 48 ans, ancienne journaliste financière. Celle-ci s'était illustrée par sa ténacité lors des négociations sur l'accord de de libre-change UE-Canada, bloqué un temps par la Belgique, en raison des inquiétudes de la Région wallonne et la Fédération Wallonie-Bruxelles principalement. Elle avait marqué les esprits durant l'automne en annonçant, au bord des larmes, l'échec des discussions à Namur. Mme Freeland conservera dans ses attributions de chef de la diplomatie canadienne les échanges commerciaux, et devra renégocier l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) entre les Etats-Unis, le Mexique et le Canada. Le remaniement ministériel au Canada concerne six des 30 membres du gouvernement, afin de conserver la parité avec 15 femmes et 15 hommes. (Belga)

"Félicitations à Chrystia Freeland pour sa nomination en tant que ministre des Affaires étrangères! J'ai hâte de continuer à travailler avec vous pour renforcer nos liens", a communiqué via Twitter M. Reynders après l'annonce du remaniement ministériel entrepris mardi par le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Celui-ci a décidé de remplacer Stéphane Dion, qui s'était montré très critique à l'encontre du président élu Donald Trump, par Mme Freeland, 48 ans, ancienne journaliste financière. Celle-ci s'était illustrée par sa ténacité lors des négociations sur l'accord de de libre-change UE-Canada, bloqué un temps par la Belgique, en raison des inquiétudes de la Région wallonne et la Fédération Wallonie-Bruxelles principalement. Elle avait marqué les esprits durant l'automne en annonçant, au bord des larmes, l'échec des discussions à Namur. Mme Freeland conservera dans ses attributions de chef de la diplomatie canadienne les échanges commerciaux, et devra renégocier l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) entre les Etats-Unis, le Mexique et le Canada. Le remaniement ministériel au Canada concerne six des 30 membres du gouvernement, afin de conserver la parité avec 15 femmes et 15 hommes. (Belga)