Calquée sur le territoire de l'ex-Brabant, la CM devait réunir Bruxelles, Flandre, Wallonie et Etat fédéral pour organiser la concertation en matière de mobili...

Calquée sur le territoire de l'ex-Brabant, la CM devait réunir Bruxelles, Flandre, Wallonie et Etat fédéral pour organiser la concertation en matière de mobilité, sécurité routière et travaux routiers. En 2015, le ministre-président Rudi Vervoort (PS, photo) avait présenté une ébauche d'accord organisant cette concertation multilatérale. Mais l'accueil fut très réservé au parlement flamand, réticent à l'idée d'une nouvelle structure et privilégiant des accords bilatéraux. Une idée que l'on retrouve inscrite dans la DPG bruxelloise : " En vue de développer de réelles politiques croisées ( NDLR : dans le cadre de la CM), le gouvernement "privilégiera" une approche bilatérale des relations entre entités. " La patte des négociateurs flamands de l'accord de gouvernement bruxellois ? M. La.