Dans une note de positionnement commune, les membres fondateurs de la chaire "Démocratie, Cultures et Engagement", les professeurs Philippe Coppens, Isabelle Ferreras, Matthieu De Nanteuil et Marc Verdussen ont recommandé aux autorités académiques de mettre en retrait le nom de la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi. "Le silence de Daw Aung San Suu Kyi était jusqu'ici fort préoccupant, même si - il faut le rappeler - ni son gouvernement ni elle-même ne sont à l'origine de cette situation", formule la note. Les membres de la chaire "ont pris leurs responsabilités": "Aung San Suu Kyi n'est plus l'exemple positif qui justifiait d'accoler son nom à celui de notre chaire", conclut Dana Samson, prorectrice à l'international. "Le conseil rectoral a donc décidé, sur recommandation des professeurs, de la mise en retrait de cette appellation." (Belga)

Dans une note de positionnement commune, les membres fondateurs de la chaire "Démocratie, Cultures et Engagement", les professeurs Philippe Coppens, Isabelle Ferreras, Matthieu De Nanteuil et Marc Verdussen ont recommandé aux autorités académiques de mettre en retrait le nom de la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi. "Le silence de Daw Aung San Suu Kyi était jusqu'ici fort préoccupant, même si - il faut le rappeler - ni son gouvernement ni elle-même ne sont à l'origine de cette situation", formule la note. Les membres de la chaire "ont pris leurs responsabilités": "Aung San Suu Kyi n'est plus l'exemple positif qui justifiait d'accoler son nom à celui de notre chaire", conclut Dana Samson, prorectrice à l'international. "Le conseil rectoral a donc décidé, sur recommandation des professeurs, de la mise en retrait de cette appellation." (Belga)