"Grâce à Geens, la violence sexuelle est traitée plus sévèrement", affirmait ce visuel, qui faisait partie d'une série mettant en avant les acquis du ministre au terme de la législature. La campagne a été interrompue lundi soir avant 18h, selon l'agence de communication qui l'a développée sur Twitter. Des contingences techniques ont toutefois permis de la voir encore en soirée. Le suspect de l'assassinat de l'étudiante avait déjà été condamné à deux reprises pour viol mais il avait été remis en liberté dans l'attente de son procès en appel dans le second dossier. (Belga)