Il s'agit de "restrictions injustifiées", a réagi dans un communiqué le secrétaire général de l'organisation panarabe basée au Caire, Ahmed Aboul Gheit, déplorant également le refus de Washington d'accueillir sur son sol des réfugiés syriens jusqu'à nouvel ordre. M. Trump a signé vendredi un décret interdisant l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants de sept pays majoritairement musulmans (Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen), une mesure visant selon lui à lutter contre les "terroristes islamistes radicaux". M. Gheit a dit espérer que l'administration américaine "revienne sur sa position au regard des conséquences négatives qu'elle pourrait avoir sur (...) les familles et la poursuite du dialogue entre les sociétés arabes et la société américaine", notamment dans les domaines de la recherche scientifique et de l'éducation. La récente décision de M. Trump a été critiquée par de nombreux dirigeants dans le monde. (Belga)

Il s'agit de "restrictions injustifiées", a réagi dans un communiqué le secrétaire général de l'organisation panarabe basée au Caire, Ahmed Aboul Gheit, déplorant également le refus de Washington d'accueillir sur son sol des réfugiés syriens jusqu'à nouvel ordre. M. Trump a signé vendredi un décret interdisant l'entrée aux Etats-Unis des ressortissants de sept pays majoritairement musulmans (Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen), une mesure visant selon lui à lutter contre les "terroristes islamistes radicaux". M. Gheit a dit espérer que l'administration américaine "revienne sur sa position au regard des conséquences négatives qu'elle pourrait avoir sur (...) les familles et la poursuite du dialogue entre les sociétés arabes et la société américaine", notamment dans les domaines de la recherche scientifique et de l'éducation. La récente décision de M. Trump a été critiquée par de nombreux dirigeants dans le monde. (Belga)