"Nous n'avons pu malheureusement sauver trois patients", a déclaré à l'AFP Hedvika Kropackova, porte-parole des services locaux d'urgence. Soixante-trois blessés ont dû être hospitalisés, dont dix grièvement atteints, a-t-elle précisé. "Mais il y en aura davantage car nous sommes en train de transporter des personnes blessées durant la nuit et qui ont appelé plus tard", a ajouté Mme Kropackova. Dans plusieurs endroits, les secouristes étaient toujours sur place pour fouiller les décombres. La tornade, avec des grêlons de la taille d'une balle de tennis, a frappé plusieurs villes et villages dont Hodonin, à la frontière avec la Slovaquie. Dans cette ville, l'hôpital a pris en charge des dizaines de blessés et une maison de retraite ainsi que le zoo local ont été détruits. La région a également subi des coupures de courant de grande ampleur, avec 78.000 foyers et entreprises privés d'électricité vendredi matin. Le trafic a dû être interrompu sur une importante autoroute reliant Prague à Bratislava. Sur des vidéos circulant sur les réseaux sociaux, on pouvait voir des bâtiments détruits, des arbres arrachés, ainsi que des incendies. "C'est l'enfer sur terre", a déclaré le gouverneur régional Jan Grolich après avoir visité la région. L'agence de presse tchèque CTK a cité le maire de Hrusky selon lequel la moitié de ce village avait été rasé par la tornade. Les intempéries en République tchèque ont obligé le Premier ministre Andrej Babis à rester à Bruxelles après un sommet européen en raison des dangers qu'aurait représenté un atterrissage à Prague. En Pologne voisine, une tornade a frappé également jeudi la province méridionale de Malopolska, endommageant des toits et blessant une personne, selon des médias locaux. Les tornades sont rares en République tchèque. La dernière en date de taille notable remonte à 2004 et avait endommagé une cinquantaine de maisons dans la ville de Litovel (Est). (Belga)

"Nous n'avons pu malheureusement sauver trois patients", a déclaré à l'AFP Hedvika Kropackova, porte-parole des services locaux d'urgence. Soixante-trois blessés ont dû être hospitalisés, dont dix grièvement atteints, a-t-elle précisé. "Mais il y en aura davantage car nous sommes en train de transporter des personnes blessées durant la nuit et qui ont appelé plus tard", a ajouté Mme Kropackova. Dans plusieurs endroits, les secouristes étaient toujours sur place pour fouiller les décombres. La tornade, avec des grêlons de la taille d'une balle de tennis, a frappé plusieurs villes et villages dont Hodonin, à la frontière avec la Slovaquie. Dans cette ville, l'hôpital a pris en charge des dizaines de blessés et une maison de retraite ainsi que le zoo local ont été détruits. La région a également subi des coupures de courant de grande ampleur, avec 78.000 foyers et entreprises privés d'électricité vendredi matin. Le trafic a dû être interrompu sur une importante autoroute reliant Prague à Bratislava. Sur des vidéos circulant sur les réseaux sociaux, on pouvait voir des bâtiments détruits, des arbres arrachés, ainsi que des incendies. "C'est l'enfer sur terre", a déclaré le gouverneur régional Jan Grolich après avoir visité la région. L'agence de presse tchèque CTK a cité le maire de Hrusky selon lequel la moitié de ce village avait été rasé par la tornade. Les intempéries en République tchèque ont obligé le Premier ministre Andrej Babis à rester à Bruxelles après un sommet européen en raison des dangers qu'aurait représenté un atterrissage à Prague. En Pologne voisine, une tornade a frappé également jeudi la province méridionale de Malopolska, endommageant des toits et blessant une personne, selon des médias locaux. Les tornades sont rares en République tchèque. La dernière en date de taille notable remonte à 2004 et avait endommagé une cinquantaine de maisons dans la ville de Litovel (Est). (Belga)