British Airways avait suspendu ses vols vers la capitale égyptienne à titre de précaution, alors que le ministère britannique des Affaires étrangères évoquait un "risque accru de terrorisme contre l'aviation". La compagnie aérienne Lufthansa avait aussi suspendu ses vols un jour. Ces décisions avaient suscité le mécontentement en Egypte. Un représentant d'Egyptair avait qualifié dans les médias le choix de British Airways de "tout à fait inattendu" et "illogique". (Belga)