"En plus de ce qui a déjà été atteint, au moins 830.000 Dominicains supplémentaires sortiront de la pauvreté" dans les quatre prochaines années, a-t-il promis, rappelant que sous son premier mandat, le taux de pauvreté dans le pays de 10,4 millions d'habitants est passé de 42,2% à 32,3% de la population. Le combat contre l'extrême pauvreté "est le plus urgent", a-t-il souligné, et l'objectif sera "de la réduire de moitié". Vêtu de blanc et arborant l'écharpe présidentielle, Danilo Medina a prêté serment lors d'une cérémonie officielle à laquelle assistaient, entre autres, Nicolas Maduro, le président du Venezuela, le Bolivien Evo Morales, l'Equatorien Rafael Correa et le président provisoire d'Haïti, Jocelerme Privert. Selon les analystes, Danilo Medina devra relever plusieurs défis au cours de son second mandat: renforcer les institutions de l'Etat, combattre la délinquance et réduire les inégalités sociales. La République dominicaine, qui vit essentiellement du tourisme, est une des économies les plus dynamiques du continent américain, avec une croissance de 7% en 2015. Mais, outre son taux élevé de pauvreté, l'île souffre d'un taux de chômage frôlant les 14%, selon les chiffres officiels. (Belga)

"En plus de ce qui a déjà été atteint, au moins 830.000 Dominicains supplémentaires sortiront de la pauvreté" dans les quatre prochaines années, a-t-il promis, rappelant que sous son premier mandat, le taux de pauvreté dans le pays de 10,4 millions d'habitants est passé de 42,2% à 32,3% de la population. Le combat contre l'extrême pauvreté "est le plus urgent", a-t-il souligné, et l'objectif sera "de la réduire de moitié". Vêtu de blanc et arborant l'écharpe présidentielle, Danilo Medina a prêté serment lors d'une cérémonie officielle à laquelle assistaient, entre autres, Nicolas Maduro, le président du Venezuela, le Bolivien Evo Morales, l'Equatorien Rafael Correa et le président provisoire d'Haïti, Jocelerme Privert. Selon les analystes, Danilo Medina devra relever plusieurs défis au cours de son second mandat: renforcer les institutions de l'Etat, combattre la délinquance et réduire les inégalités sociales. La République dominicaine, qui vit essentiellement du tourisme, est une des économies les plus dynamiques du continent américain, avec une croissance de 7% en 2015. Mais, outre son taux élevé de pauvreté, l'île souffre d'un taux de chômage frôlant les 14%, selon les chiffres officiels. (Belga)