"Il est essentiel de continuer à observer les mesures de prudence et de précaution en vigueur, y compris dans les lieux de culte (désinfection des mains, distanciation sociale, port du masque etc.)", insiste l'EMB. Le respect du protocole établi par l'Exécutif des musulmans de Belgique (maximum 100 personnes, se présenter en état d'ablutions, tapis de prière personnel, port du masque...) est une condition à la réouverture, précise l'instance. Outre la limitation à 100 fidèles par prière, une distance de 1,5 mètre devra être respectée. "Nous appelons les fidèles à la sagesse et à la compréhension de cette mesure, qui entraînera parfois des restrictions d'entrée une fois que la capacité d'accueil sera atteinte." "Nous sommes conscients que les mesures spécifiques à l'exercice du culte islamique dans les lieux de prière rendront la pratique du culte moins aisée et moins agréable mais elles demeurent nécessaires pour préserver la santé et la vie des fidèles et de leurs concitoyens", conclut l'EMB. (Belga)

"Il est essentiel de continuer à observer les mesures de prudence et de précaution en vigueur, y compris dans les lieux de culte (désinfection des mains, distanciation sociale, port du masque etc.)", insiste l'EMB. Le respect du protocole établi par l'Exécutif des musulmans de Belgique (maximum 100 personnes, se présenter en état d'ablutions, tapis de prière personnel, port du masque...) est une condition à la réouverture, précise l'instance. Outre la limitation à 100 fidèles par prière, une distance de 1,5 mètre devra être respectée. "Nous appelons les fidèles à la sagesse et à la compréhension de cette mesure, qui entraînera parfois des restrictions d'entrée une fois que la capacité d'accueil sera atteinte." "Nous sommes conscients que les mesures spécifiques à l'exercice du culte islamique dans les lieux de prière rendront la pratique du culte moins aisée et moins agréable mais elles demeurent nécessaires pour préserver la santé et la vie des fidèles et de leurs concitoyens", conclut l'EMB. (Belga)