M. Renzi a officiellement présenté sa démission lors d'un congrès du Parti démocrate dimanche, tout en indiquant que rien ne l'empêchait de se représenter plus tard au poste de secrétaire général du PD. M. Renzi avait démissionné fin 2016 de la tête du gouvernement après son échec au référendum constitutionnel du 4 décembre. Le Parti Démocrate était toutefois resté le principal parti de la majorité gouvernementale. Sa démission du poste de secrétaire du PD, qu'il occupait depuis 2013, n'est pas une surprise et était attendue par la presse italienne. Elle ouvre la voie à de nouvelles élections à la direction du parti que Matteo Renzi pourrait être en mesure de remporter. Matteo Renzi pourrait alors à nouveau convoiter la présidence du Conseil des ministres. Les prochaines élections législatives en Italie doivent normalement avoir lieu dans un an, mais plusieurs partis réclament des élections anticipées le plus tôt possible. (Belga)

M. Renzi a officiellement présenté sa démission lors d'un congrès du Parti démocrate dimanche, tout en indiquant que rien ne l'empêchait de se représenter plus tard au poste de secrétaire général du PD. M. Renzi avait démissionné fin 2016 de la tête du gouvernement après son échec au référendum constitutionnel du 4 décembre. Le Parti Démocrate était toutefois resté le principal parti de la majorité gouvernementale. Sa démission du poste de secrétaire du PD, qu'il occupait depuis 2013, n'est pas une surprise et était attendue par la presse italienne. Elle ouvre la voie à de nouvelles élections à la direction du parti que Matteo Renzi pourrait être en mesure de remporter. Matteo Renzi pourrait alors à nouveau convoiter la présidence du Conseil des ministres. Les prochaines élections législatives en Italie doivent normalement avoir lieu dans un an, mais plusieurs partis réclament des élections anticipées le plus tôt possible. (Belga)