Les deux hommes doivent participer lundi et mardi à une réunion ministérielle du Conseil de l'Arctique à Rovaniemi, dans le nord de la Finlande. "Je m'attends à ce que le secrétaire d'Etat et lui aient bien entendu une occasion de discuter" et "le Venezuela fera partie de cette discussion", a dit à des journalistes ce responsable sous couvert de l'anonymat. Ils évoqueront plus largement "nos inquiétudes concernant l'attitude de la Russie notamment en Ukraine et certainement au Venezuela", a-t-il ajouté. Lors d'un entretien téléphonique mercredi avec Sergueï Lavrov, Mike Pompeo a accusé Moscou d'avoir une attitude "déstabilisante pour le Venezuela et pour la relation bilatérale Etats-Unis/Russie", selon le compte-rendu du département d'Etat américain. Le chef de la diplomatie américaine a également "pressé la Russie de mettre fin à son soutien à Nicolas Maduro", le président vénézuélien que Washington tente de pousser au départ. Sergueï Lavrov a répondu en dénonçant au cours du même entretien "l'influence destructrice" des Etats-Unis au Venezuela, estimant que "l'ingérence de Washington" était "une violation flagrante du droit international", selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères. Il a aussi critiqué les menaces d'intervention militaire américaine. Mardi, le secrétaire d'Etat américain avait affirmé que Nicolas Maduro était prêt à s'envoler le matin même pour Cuba, sous la pression de l'opposition, avant d'en être dissuadé par la Russie. (Belga)