Deux courriers électroniques à la main, le président du sp.a John Crombez avait réclamé le 30 mai 2018 la démission de l'ex-ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA). Selon le socialiste, ces courriels prouvaient que le ministre avait menti sur la durée de vie des avions F-16 de l'armée belge. Il était apparu ensuite que ces correspondances étaient fausses. Selon De Morgen, même s'il dément, Michel Dylst est bien derrière la mascarade. L'ancien député indépendant Hendrik Vuye l'aurait confirmé au quotidien après avoir lui-même reçu le même type de faux courriel. Steven Vandemut, qui décrit M. Dylst comme "fantasque", a assuré ne pas avoir de lien avec cette affaire: "Il n'est pas question d'une conspiration au sein de mon parti." (Belga)