Si la question des engagements dépasse le niveau local, une solution structurelle a notamment été proposée pour le problème de la surpopulation à la prison de St-Gilles. Selon celle-ci, des places seraient réservées dans d'autres prisons pour permettre des transferts de détenus depuis la prison de Saint-Gilles. À cette mesure sur le long terme s'ajouteraient, cette semaine, des transferts ponctuels pour réduire la pression. Mardi dernier, les syndicats dénombraient 903 détenus pour une capacité maximale fixée à 850. "L'accord n'est pas parfait, mais il propose des solutions à des problèmes qui perdurent depuis un moment", estime Joachim Vermaeren. "Mais, on verra ce que le personnel décide." La CSC a également déposé un préavis de grève relatif aux problèmes de sous-effectif et de surpopulation carcérale, mais pour l'ensemble des prisons de Bruxelles et de Wallonie. Il entrera quant à lui bien en activation ce lundi soir à 22h00 pour une grève d'une durée de 24 heures. (Belga)

Si la question des engagements dépasse le niveau local, une solution structurelle a notamment été proposée pour le problème de la surpopulation à la prison de St-Gilles. Selon celle-ci, des places seraient réservées dans d'autres prisons pour permettre des transferts de détenus depuis la prison de Saint-Gilles. À cette mesure sur le long terme s'ajouteraient, cette semaine, des transferts ponctuels pour réduire la pression. Mardi dernier, les syndicats dénombraient 903 détenus pour une capacité maximale fixée à 850. "L'accord n'est pas parfait, mais il propose des solutions à des problèmes qui perdurent depuis un moment", estime Joachim Vermaeren. "Mais, on verra ce que le personnel décide." La CSC a également déposé un préavis de grève relatif aux problèmes de sous-effectif et de surpopulation carcérale, mais pour l'ensemble des prisons de Bruxelles et de Wallonie. Il entrera quant à lui bien en activation ce lundi soir à 22h00 pour une grève d'une durée de 24 heures. (Belga)