"Régionaliser ou fédéraliser pour des raisons symboliques n'apportera rien. Nous devons transformer la maison mais il y a un critère: un État plus efficace", a-t-il déclaré sur Twitter après le plaidoyer de la coupole de soins flamande Zorgnet-Icuro en faveur d'une régionalisation de cette compétence. "Cela signifie que les compétences doivent être exercées au niveau qui permet le meilleur service à un prix acceptable. Un processus décisionnel rapide, démocratique, sans blocage inutile est également l'un des éléments dont nous devons tenir compte. L'homogénéité des compétences est, évidemment, elle aussi importante", a-t-il ajouté. L'Open Vld ne fait pas de la refédéralisation de compétences un tabou. "Cette crise a montré qu'il y avait un besoin d'une plus grande coordination centrale pour pouvoir prendre des décisions rapides et uniformes en situation d'urgence. Une plus grande coordination à un niveau supérieur n'exclut pas la mise en ?uvre à un niveau inférieur sous la forme d'un travail sur mesure", jugent les libéraux. Autre préoccupation du parti libéral flamand: l'équilibre à trouver entre un socle de solidarité au niveau fédéral - l'assurance soins de santé - et la responsabilisation, aussi bien des acteurs de la santé que des niveaux de pouvoir. (Belga)

"Régionaliser ou fédéraliser pour des raisons symboliques n'apportera rien. Nous devons transformer la maison mais il y a un critère: un État plus efficace", a-t-il déclaré sur Twitter après le plaidoyer de la coupole de soins flamande Zorgnet-Icuro en faveur d'une régionalisation de cette compétence. "Cela signifie que les compétences doivent être exercées au niveau qui permet le meilleur service à un prix acceptable. Un processus décisionnel rapide, démocratique, sans blocage inutile est également l'un des éléments dont nous devons tenir compte. L'homogénéité des compétences est, évidemment, elle aussi importante", a-t-il ajouté. L'Open Vld ne fait pas de la refédéralisation de compétences un tabou. "Cette crise a montré qu'il y avait un besoin d'une plus grande coordination centrale pour pouvoir prendre des décisions rapides et uniformes en situation d'urgence. Une plus grande coordination à un niveau supérieur n'exclut pas la mise en ?uvre à un niveau inférieur sous la forme d'un travail sur mesure", jugent les libéraux. Autre préoccupation du parti libéral flamand: l'équilibre à trouver entre un socle de solidarité au niveau fédéral - l'assurance soins de santé - et la responsabilisation, aussi bien des acteurs de la santé que des niveaux de pouvoir. (Belga)