Dans la lettre, signée par 18 présidents et anciens présidents d'organes médicaux australiens et collèges royaux médicaux, les experts demandent à pouvoir mener des évaluations médicales gratuites pour les réfugiés sur l'île Manus, et vérifier que les droits humains sont respectés. "Nous estimons que les problèmes humanitaires prennent le dessus que la politique", estiment-ils dans une lettre ouverte. "C'est un sujet qui dépasse le contrôle des frontières et l'immigration". La police a procédé à l'évacuation du camp australien de réfugiés de Manus, fermé car jugé inconstitutionnel par la justice papoue, après trois semaines de face-à-face avec les migrants. Ceux-ci devaient être relocalisés dans des constructions temporaires, qui ne sont pas encore terminées. (Belga)

Dans la lettre, signée par 18 présidents et anciens présidents d'organes médicaux australiens et collèges royaux médicaux, les experts demandent à pouvoir mener des évaluations médicales gratuites pour les réfugiés sur l'île Manus, et vérifier que les droits humains sont respectés. "Nous estimons que les problèmes humanitaires prennent le dessus que la politique", estiment-ils dans une lettre ouverte. "C'est un sujet qui dépasse le contrôle des frontières et l'immigration". La police a procédé à l'évacuation du camp australien de réfugiés de Manus, fermé car jugé inconstitutionnel par la justice papoue, après trois semaines de face-à-face avec les migrants. Ceux-ci devaient être relocalisés dans des constructions temporaires, qui ne sont pas encore terminées. (Belga)