"Malgré les promesses socialistes (d'un retour à 65 ans pour la mise à la pension, ndlr), le coeur de la réforme des pensions du gouvernement Michel reste intact", a commenté vendredi Peter Mertens, leader de la formation marxiste. Celui-ci déplore la confirmation, pour la plupart des travailleurs, d'une mise à la pension à 67 ans seulement. Un départ anticipé ne sera possible qu'après 42 ans de carrière seulement, regrette encore le président du PTB qui déplore aussi l'absence de mesures spécifiques pour les métiers pénibles. Sur Twitter, le député et porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw, résume: "Une infirmière comme Emma, qui a 60 ans, 35 ans de carrière et n'en peut plus : avec la proposition réforme pension de @karinelalieux elle devra travailler jusque 65 ans (et demain jusque 67). C'est intenable !". (Belga)

"Malgré les promesses socialistes (d'un retour à 65 ans pour la mise à la pension, ndlr), le coeur de la réforme des pensions du gouvernement Michel reste intact", a commenté vendredi Peter Mertens, leader de la formation marxiste. Celui-ci déplore la confirmation, pour la plupart des travailleurs, d'une mise à la pension à 67 ans seulement. Un départ anticipé ne sera possible qu'après 42 ans de carrière seulement, regrette encore le président du PTB qui déplore aussi l'absence de mesures spécifiques pour les métiers pénibles. Sur Twitter, le député et porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw, résume: "Une infirmière comme Emma, qui a 60 ans, 35 ans de carrière et n'en peut plus : avec la proposition réforme pension de @karinelalieux elle devra travailler jusque 65 ans (et demain jusque 67). C'est intenable !". (Belga)