Rappelant l'épisode du "cahier Atoma" contenant les articles de la Constitution à réviser lors de la prochaine législature - une version nuancée par la majorité en novembre 2014 - Mme Fonck dit avoir le sentiment d'une "grande cacophonie". Un député MR et un député Open Vld en appellent aujourd'hui à refédéraliser des compétences mais le MR dit n'être pas demandeur d'une nouvelle réforme de l'Etat, plaidant pour des politiques plus efficaces, comme le ministre Open Vld Bart Tommelein. "Il est temps de clarifier alors que le président de la N-VA Bart De Wever, la ministre N-VA Liesbeth Homans, le président de la Chambre Siegfried Bracke ou le ministre-président Geert Bourgeois font eux dans la surenchère depuis des mois, appelant à un coup d'accélérateur dans l'autre sens", estime Mme Fonck. Quant au cdH, "nous ne sommes pas demandeurs d'une réforme de l'Etat mais quand j'entends les uns et les autres, et connaissant l'existence d'un cahier Atoma, et la volonté de la N-VA de précipiter la fin de la Belgique, on ferait mieux d'aller vers une plus grande efficacité des politiques, et donc refédéraliser, en commençant par cibler les matières, par exemple le climat et la mobilité", a conclu Mme Fonck. (Belga)

Rappelant l'épisode du "cahier Atoma" contenant les articles de la Constitution à réviser lors de la prochaine législature - une version nuancée par la majorité en novembre 2014 - Mme Fonck dit avoir le sentiment d'une "grande cacophonie". Un député MR et un député Open Vld en appellent aujourd'hui à refédéraliser des compétences mais le MR dit n'être pas demandeur d'une nouvelle réforme de l'Etat, plaidant pour des politiques plus efficaces, comme le ministre Open Vld Bart Tommelein. "Il est temps de clarifier alors que le président de la N-VA Bart De Wever, la ministre N-VA Liesbeth Homans, le président de la Chambre Siegfried Bracke ou le ministre-président Geert Bourgeois font eux dans la surenchère depuis des mois, appelant à un coup d'accélérateur dans l'autre sens", estime Mme Fonck. Quant au cdH, "nous ne sommes pas demandeurs d'une réforme de l'Etat mais quand j'entends les uns et les autres, et connaissant l'existence d'un cahier Atoma, et la volonté de la N-VA de précipiter la fin de la Belgique, on ferait mieux d'aller vers une plus grande efficacité des politiques, et donc refédéraliser, en commençant par cibler les matières, par exemple le climat et la mobilité", a conclu Mme Fonck. (Belga)