"Aussi longtemps que nécessaire et possible, nous continuerons à assurer des vols", ont ajouté les trois membres du gouvernement fédéral. Le gouvernement fédéral a lancé lundi dernier l'opération "Red Kite" (cerf-volant rouge) pour exfiltrer des centaines de personnes d'Afghanistan après le retour au pouvoir des Talibans. Trois avions de transport C-130H ont été déployés à Islamabad, la capitale pakistanaise, qui sert de base arrière au détachement belge d'une centaine de personnes engagées dans l'opération. Ces avions continuent à effectuer de trois à quatre rotations par jour. Ces vols ont permis d'"exfiltrer" quelque 400 personnes de Kaboul, selon la Défense. 226 personnes sont arrivées lundi matin à l'aéroport militaire de Melsbroek, en provenance d'Islamabad, à bord de deux avions: un Airbus A340 de la compagnie civile Air Belgium et un Airbus A330 MRTT (pour " Multirole Tanker and Transport"), d'une unité multinationale de l'Otan basée aux Pays-Bas, la MMU, à laquelle la Belgique contribue. (Belga)

"Aussi longtemps que nécessaire et possible, nous continuerons à assurer des vols", ont ajouté les trois membres du gouvernement fédéral. Le gouvernement fédéral a lancé lundi dernier l'opération "Red Kite" (cerf-volant rouge) pour exfiltrer des centaines de personnes d'Afghanistan après le retour au pouvoir des Talibans. Trois avions de transport C-130H ont été déployés à Islamabad, la capitale pakistanaise, qui sert de base arrière au détachement belge d'une centaine de personnes engagées dans l'opération. Ces avions continuent à effectuer de trois à quatre rotations par jour. Ces vols ont permis d'"exfiltrer" quelque 400 personnes de Kaboul, selon la Défense. 226 personnes sont arrivées lundi matin à l'aéroport militaire de Melsbroek, en provenance d'Islamabad, à bord de deux avions: un Airbus A340 de la compagnie civile Air Belgium et un Airbus A330 MRTT (pour " Multirole Tanker and Transport"), d'une unité multinationale de l'Otan basée aux Pays-Bas, la MMU, à laquelle la Belgique contribue. (Belga)