Cet appareil a effectué l'une des quatre rotations prévues samedi pour la flotte de deux - et bientôt trois, avec un appareil de réserve - C-130 engagés dans l'opération "Red Kite" lancée par le gouvernement fédéral pour évacuer des centaines de personnes de Kaboul. L'avion, d'une capacité maximale de 96 passagers - mais les limitations font que ce nombre devrait être réduit de moitié pour des raisons de sécurité - était "bien rempli", ont indiqué à l'agence Belga les cabinets ministériels concernés. Deux d'entre eux se sont refusés à préciser le nombre exact de personnes ainsi exfiltrées samedi. Vendredi, un premier vol de C-130 avait permis d'évacuer seize Belges de Kaboul, alors qu'un second vol avait dû repartir à vide. (Belga)

Cet appareil a effectué l'une des quatre rotations prévues samedi pour la flotte de deux - et bientôt trois, avec un appareil de réserve - C-130 engagés dans l'opération "Red Kite" lancée par le gouvernement fédéral pour évacuer des centaines de personnes de Kaboul. L'avion, d'une capacité maximale de 96 passagers - mais les limitations font que ce nombre devrait être réduit de moitié pour des raisons de sécurité - était "bien rempli", ont indiqué à l'agence Belga les cabinets ministériels concernés. Deux d'entre eux se sont refusés à préciser le nombre exact de personnes ainsi exfiltrées samedi. Vendredi, un premier vol de C-130 avait permis d'évacuer seize Belges de Kaboul, alors qu'un second vol avait dû repartir à vide. (Belga)