Ce rapport transmis lundi à la Chambre pose des constats sévères sur les méthodes employées par le fisc. "C'est déjà suffisamment difficile quand des gens ont des difficultés pour payer. Le rôle des pouvoirs publics, c'est de chercher avec eux des solutions, pas d'alourdir encore les problèmes de paiement", a souligné M. De Croo. "Heureusement, la récupération des dettes fiscales demeure l'exception mais, quand on en arrive là, on doit trouver une approche qui tienne suffisamment compte de la situation dans laquelle les gens se trouvent", a-t-il ajouté. Selon le ministre, le but du recours à des huissiers de justice, pointé du doigt dans le rapport, n'est pas d'engendrer encore des frais supplémentaires. Ceux-ci "doivent être limités le plus possible", estime-t-il, et ne certainement pas mener à une multiplication de la dette par deux ou trois. (Belga)

Ce rapport transmis lundi à la Chambre pose des constats sévères sur les méthodes employées par le fisc. "C'est déjà suffisamment difficile quand des gens ont des difficultés pour payer. Le rôle des pouvoirs publics, c'est de chercher avec eux des solutions, pas d'alourdir encore les problèmes de paiement", a souligné M. De Croo. "Heureusement, la récupération des dettes fiscales demeure l'exception mais, quand on en arrive là, on doit trouver une approche qui tienne suffisamment compte de la situation dans laquelle les gens se trouvent", a-t-il ajouté. Selon le ministre, le but du recours à des huissiers de justice, pointé du doigt dans le rapport, n'est pas d'engendrer encore des frais supplémentaires. Ceux-ci "doivent être limités le plus possible", estime-t-il, et ne certainement pas mener à une multiplication de la dette par deux ou trois. (Belga)