A la date du 17 septembre, 183.837 cas suspects de rougeole (dont 5.989 confirmés) ont été notifiés dans 192 zones de santé, "dont 3.667 morts, en majorité des enfants, soit plus que le nombre de décès d'Ebola", a écrit l'OMS dans un communiqué. Il s'agit de "la plus importante et la plus rapide" épidémie de rougeole au monde, d'après cette agence spécialisée des Nations unies. La vaccination d'urgence va se dérouler dans 24 zones de santé et cible "près de 825.000 enfants âgés de 6 à 59 mois". La campagne lancée en collaboration avec le ministère congolais de la Santé et ses partenaires dont Médecins sans frontières (MSF) et l'Unicef, va se dérouler pendant 9 jours. Les 24 zones de santé ciblées par cette campagne d'urgence sont réparties dans les provinces suivantes: Equateur, Mongala, Kwilu, Kwango, Mai-Ndombe (sud-ouest) et Kasaï-Oriental (centre). La RDC est régulièrement confrontée aux épidémies de rougeole. L'actuelle épidémie a été déclarée le 10 juin par le ministère de la Santé. Dans chacune des 26 provinces du pays, des cas de rougeole ont été enregistrés, d'après l'OMS. "La RDC connaît cette situation préoccupante car beaucoup des enfants ont manqué la vaccination de routine", a déclaré le Dr Deo Nshimirimana, représentant par intérim de l'OMS, cité dans le communiqué. En RDC, la couverture systématique contre la rougeole n'était que de 57% en 2018, selon l'OMS. L'agence spécialisée des Nations unies dit avoir mis en place un comité chargé de mobiliser les partenaires et les donateurs dans le cadre d'un effort conjoint visant à contrôler l'épidémie. Outre la rougeole, la RDC lutte contre une épidémie d'Ebola dans trois provinces de l'est du pays (Nord-Kivu, Ituri et Sud-Kivu). L'épidémie déclarée en août 2018 a déjà provoqué 2.119 décès sur 3.170 cas enregistrés, selon le dernier bilan publié mardi par le ministère de la Santé. (Belga)