L'appareil, dont le type n'a pas été précisé, a été attaqué par de présumés rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) entre les localités de Madina et Eringeti en territoire de Beni (Nord-Kivu), selon les sources de la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco) à Beni. Selon la même source, une enquête est en cours pour déterminer les circonstances et le mobile de cette attaque. Eringeti, à la frontière du Nord-Kivu et de l'ex-province Orientale, se trouve dans la zone d'action des ADF, rebelles musulmans accusés d'être les auteurs d'une série de massacres ayant coûté la vie à près de 500 civils depuis le mois d'octobre 2014. Opposés au président ougandais Yoweri Museveni, les ADF sont présents dans l'est congolais depuis 1995, où ils sont accusés de violations graves et répétées des droits de l'Homme, et de se livrer à un juteux trafic de bois. (Belga)

L'appareil, dont le type n'a pas été précisé, a été attaqué par de présumés rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) entre les localités de Madina et Eringeti en territoire de Beni (Nord-Kivu), selon les sources de la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco) à Beni. Selon la même source, une enquête est en cours pour déterminer les circonstances et le mobile de cette attaque. Eringeti, à la frontière du Nord-Kivu et de l'ex-province Orientale, se trouve dans la zone d'action des ADF, rebelles musulmans accusés d'être les auteurs d'une série de massacres ayant coûté la vie à près de 500 civils depuis le mois d'octobre 2014. Opposés au président ougandais Yoweri Museveni, les ADF sont présents dans l'est congolais depuis 1995, où ils sont accusés de violations graves et répétées des droits de l'Homme, et de se livrer à un juteux trafic de bois. (Belga)