Six combattants du groupe armé Nyatura et deux éclaireurs pygmées ont été neutralisés lors des affrontements ayant opposé les miliciens aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), à la périphérie de ce parc national, a indiqué le porte-parole de l'armée dans la région, le major Jean-Louis Tshimwang, dans un communiqué. Selon lui, les FARDC n'ont pas engagé d'attaques ciblées contre les pygmées, mais l'armée gouvernementale a affronté tous les groupes armés qui se servent des autochtones pygmées comme boucliers humains, éclaireurs et pisteurs dans le territoire de Kalehe, Dix assaillants ont également été capturés et deux militaires des FARDC blessés, précise le communiqué. Le corps en décomposition d'un éco-garde du PNKZ enlevé au mois de juin par les miliciens a aussi été récupéré, selon le porte-parole. Le parc de Kahuzi-Biega est un établissement de l'Institut congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN). Cette réserve est un sanctuaire des derniers gorilles des plaines de l'est. Il s'étend sur 6.000 km2 dont une bonne partie échappe à la direction du parc et sert de refuge à des activités illégales (groupes armés, exploitation du charbon de bois, ...). Depuis 2018, un conflit oppose les Pygmées locaux aux éco-gardes du PNKB, avec des tentatives de médiation et d'apaisement de la part des autorités. (Belga)

Six combattants du groupe armé Nyatura et deux éclaireurs pygmées ont été neutralisés lors des affrontements ayant opposé les miliciens aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), à la périphérie de ce parc national, a indiqué le porte-parole de l'armée dans la région, le major Jean-Louis Tshimwang, dans un communiqué. Selon lui, les FARDC n'ont pas engagé d'attaques ciblées contre les pygmées, mais l'armée gouvernementale a affronté tous les groupes armés qui se servent des autochtones pygmées comme boucliers humains, éclaireurs et pisteurs dans le territoire de Kalehe, Dix assaillants ont également été capturés et deux militaires des FARDC blessés, précise le communiqué. Le corps en décomposition d'un éco-garde du PNKZ enlevé au mois de juin par les miliciens a aussi été récupéré, selon le porte-parole. Le parc de Kahuzi-Biega est un établissement de l'Institut congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN). Cette réserve est un sanctuaire des derniers gorilles des plaines de l'est. Il s'étend sur 6.000 km2 dont une bonne partie échappe à la direction du parc et sert de refuge à des activités illégales (groupes armés, exploitation du charbon de bois, ...). Depuis 2018, un conflit oppose les Pygmées locaux aux éco-gardes du PNKB, avec des tentatives de médiation et d'apaisement de la part des autorités. (Belga)