"Le président de la République a martelé que ce gouvernement sera celui qui marquera la rupture avec tout ce qui était négatif dans le passé", indique le compte rendu du conseil des ministres signé par le ministre de la Communication et Médias Jolino Diwampovesa Makelele. M. Tshisekedi "a exhorté les ministres à l'exemplarité, à la solidarité et à la cohésion dans l'accomplissement de leurs missions" et à "mettre l'homme au centre de l'action" gouvernementale. Il a par ailleurs "invité les membres du gouvernement au respect des valeurs morales et éthiques, marquées par un comportement de lutte permanente contre la corruption et les antivaleurs dont la concussion, le trafic d'influence", ajoute-t-on. L'équipe dirigée par le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a été dévoilée le 26 août et investie le 6 septembre par les députés. Le gouvernement est composé de 66 membres, en plus du Premier ministre. Il s'agit d'un gouvernement de coalition entre les forces politiques de Félix Tshisekedi, proclamé vainqueur de l'élection présidentielle du 30 décembre, et de son prédécesseur, Joseph Kabila, qui a gardé la majorité au Parlement et dans les 26 provinces de la RDC. Les partisans de M. Kabila y sont majoritaires et occupent des postes-clés (Défense, Mines, Finances...) Les trois quarts des ministres n'ont aucune expérience gouvernementale dans cette équipe qui compte 83% d'hommes et 17% de femmes. (Belga)