C'est vêtu d'un kimono bleu de ju-jitsu attaché par une ceinture que Ramazani Shadary a salué les militants lors d'une réunion de la Ligue des jeunes au siège du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) à Kinshasa. "Notre Ligue des Jeunes est une Ligue d'un parti civilisé, mais si on vous attaque, nous allons +réciproquer+ (répliquer, ndlr)", a lancé l'ancien candidat à l'élection présidentielle, cité sur le compte Twitter du parti @pprdofficiel qui publie sa photo en kimono, les bras levés. Cette mise en garde intervient après deux semaines de provocations verbales avec l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti d'origine du président Félix Tshisekedi. Proclamé vainqueur de l'élection présidentielle, M. Tshisekedi gouverne avec les forces politiques de son prédécesseur, qui ont officiellement gardé la majorité au Parlement. "Il y a quelques mois, ces gens-là étaient nos adversaires. On ne va pas soudainement se faire des bisous sur la bouche!", a récemment déclaré M. Shadary au quotidien français Libération. Ancien ministre de l'Intérieur (2016-2018), Ramazani Shadary fait partie des 14 personnalités congolaises sous sanctions de l'Union européenne pour atteinte aux droits de l'homme à la fin du régime Kabila. De nombreuses voix demandent à l'UE de prolonger ces sanctions d'un an lors de son prochain Conseil européen début décembre. (Belga)

C'est vêtu d'un kimono bleu de ju-jitsu attaché par une ceinture que Ramazani Shadary a salué les militants lors d'une réunion de la Ligue des jeunes au siège du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) à Kinshasa. "Notre Ligue des Jeunes est une Ligue d'un parti civilisé, mais si on vous attaque, nous allons +réciproquer+ (répliquer, ndlr)", a lancé l'ancien candidat à l'élection présidentielle, cité sur le compte Twitter du parti @pprdofficiel qui publie sa photo en kimono, les bras levés. Cette mise en garde intervient après deux semaines de provocations verbales avec l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti d'origine du président Félix Tshisekedi. Proclamé vainqueur de l'élection présidentielle, M. Tshisekedi gouverne avec les forces politiques de son prédécesseur, qui ont officiellement gardé la majorité au Parlement. "Il y a quelques mois, ces gens-là étaient nos adversaires. On ne va pas soudainement se faire des bisous sur la bouche!", a récemment déclaré M. Shadary au quotidien français Libération. Ancien ministre de l'Intérieur (2016-2018), Ramazani Shadary fait partie des 14 personnalités congolaises sous sanctions de l'Union européenne pour atteinte aux droits de l'homme à la fin du régime Kabila. De nombreuses voix demandent à l'UE de prolonger ces sanctions d'un an lors de son prochain Conseil européen début décembre. (Belga)