Dans un communiqué, le HCR "condamne fermement la violence et le pillage de son bureau et des bureaux et installations de ses partenaires oeuvrant dans la ville de Monga, en province du Bas-Uele". "Mardi soir, un groupe d'environ 80 personnes a attaqué ces bâtiments, en pillant notamment un nombre important d'articles ménagers destinés à être distribués à des réfugiés centrafricains et des personnes vulnérables congolaises", précise l'agence des Nations unies. "Selon un premier bilan, un policier a été blessé et les bureaux et installations des différents organismes humanitaires ont été endommagés", précise le HCR qui remercie "les autorités locales pour leur intervention rapide". Il y a 173.000 réfugiés centrafricains en République démocratique du Congo, précise le HCR. (Belga)