"L'armée américaine s'est engagée à renforcer ses relations avec les Forces armées de la République démocratique du Congo dans le cadre du partenariat privilégié pour la paix et la prospérité. (...) Nous avons été heureux d'observer les actions décisives de votre administration et des FARDC en faveur de la professionnalisation des forces de sécurité et d'un respect accru des droits de l'homme. Nous vous félicitons pour ces efforts", indique le numéro deux du commandement militaire américain pour l'Afrique (Africom), le lieutenant-général James Vechery, dans ce courrier. "Je voudrais également vous féliciter, ainsi que les FARDC, pour le statut de la République démocratique du Congo récemment élevé au niveau 2 de la liste de surveillance dans le rapport annuel des Etats-Unis sur la traite des personnes.(...) En conséquence, les États-Unis peuvent désormais relancer des programmes de coopération en matière de sécurité avec la RDC, démocratique du Congo, notamment en envoyant des officiers des FARDC suivre des cours internationaux d'éducation et de formation militaires aux États-Unis", a ajouté l'officier. Il encourage en outre les autorités congolaises à maintenir un contact permanent avec l'ambassade des Etats-Unis en RDC, en promettant d'"explorer" une possibilité de visite à Kinshasa après la pandémie de Covid-19. (Belga)

"L'armée américaine s'est engagée à renforcer ses relations avec les Forces armées de la République démocratique du Congo dans le cadre du partenariat privilégié pour la paix et la prospérité. (...) Nous avons été heureux d'observer les actions décisives de votre administration et des FARDC en faveur de la professionnalisation des forces de sécurité et d'un respect accru des droits de l'homme. Nous vous félicitons pour ces efforts", indique le numéro deux du commandement militaire américain pour l'Afrique (Africom), le lieutenant-général James Vechery, dans ce courrier. "Je voudrais également vous féliciter, ainsi que les FARDC, pour le statut de la République démocratique du Congo récemment élevé au niveau 2 de la liste de surveillance dans le rapport annuel des Etats-Unis sur la traite des personnes.(...) En conséquence, les États-Unis peuvent désormais relancer des programmes de coopération en matière de sécurité avec la RDC, démocratique du Congo, notamment en envoyant des officiers des FARDC suivre des cours internationaux d'éducation et de formation militaires aux États-Unis", a ajouté l'officier. Il encourage en outre les autorités congolaises à maintenir un contact permanent avec l'ambassade des Etats-Unis en RDC, en promettant d'"explorer" une possibilité de visite à Kinshasa après la pandémie de Covid-19. (Belga)