"Mustapha Awad comparaitra pour la troisième fois devant une cour israélienne le 2 octobre prochain. Or, Israël est un Etat terroriste qui veut le juger sur base d'aveux extorqués sous la torture. Après son arrestation, il a été placé durant deux semaines au secret et a subi des actes de tortures et des traitements inhumains lors de ses interrogatoires", affirme Myriam De Ly, du Comité Free Mustapha à l'origine de la manifestation. "Mustapha Awad est Belge et nous demandons à la Belgique d'assumer ses responsabilités et de protéger ses citoyens. Le Comité Free Mustapha attend que le ministre Reynders s'adresse rapidement au Premier ministre Netanyahu et que Mustapha, détenu depuis 64 jours, soit libéré dans les plus brefs délais", conclut-elle. Selon la presse israélienne, qui cite le service de sécurité intérieure, le Shin Bet, Mustapha Awad est soupçonné d'appartenir au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), un mouvement marxiste pro-palestinien placé sur la liste des organisations terroristes en Israël. M. Awad est accusé d'avoir intégré le groupe en 2010 et entretenu des contacts avec ses membres au Liban, en Syrie, en Jordanie et dans la bande de Gaza depuis l'Europe. Il est également suspecté par le service de renseignements d'avoir reçu un entraînement militaire par le Hezbollah au Liban. (Belga)

"Mustapha Awad comparaitra pour la troisième fois devant une cour israélienne le 2 octobre prochain. Or, Israël est un Etat terroriste qui veut le juger sur base d'aveux extorqués sous la torture. Après son arrestation, il a été placé durant deux semaines au secret et a subi des actes de tortures et des traitements inhumains lors de ses interrogatoires", affirme Myriam De Ly, du Comité Free Mustapha à l'origine de la manifestation. "Mustapha Awad est Belge et nous demandons à la Belgique d'assumer ses responsabilités et de protéger ses citoyens. Le Comité Free Mustapha attend que le ministre Reynders s'adresse rapidement au Premier ministre Netanyahu et que Mustapha, détenu depuis 64 jours, soit libéré dans les plus brefs délais", conclut-elle. Selon la presse israélienne, qui cite le service de sécurité intérieure, le Shin Bet, Mustapha Awad est soupçonné d'appartenir au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), un mouvement marxiste pro-palestinien placé sur la liste des organisations terroristes en Israël. M. Awad est accusé d'avoir intégré le groupe en 2010 et entretenu des contacts avec ses membres au Liban, en Syrie, en Jordanie et dans la bande de Gaza depuis l'Europe. Il est également suspecté par le service de renseignements d'avoir reçu un entraînement militaire par le Hezbollah au Liban. (Belga)