"Depuis trop longtemps, la présence abusive et intrusive des forces militaires américaines sévit impunément en Irak et dans les régions avoisinantes", a déclaré dans un communiqué relatif à la manifestation l'ONG Justice Sans Frontières (J.S.F). "Sous le couvert de mener une coalition 'soi-disant' anti-terroriste contre Daesh" se cache une "convoitise néo-libérale visant à piller les ressources pétrolifères et autres", estime l'ONG. "Les dernières agressions meurtrières commises sur le sol irakien le 3 janvier dernier risquent de mettre le feu à la poudrière du Moyen-Orient", met en garde J.S.F. "Nous en appelons à la sagesse des dirigeants européens pour condamner fermement ces exactions, pour tout mettre en oeuvre pour faire respecter le droit international et le droit des peuples à l'auto-détermination, et pour préserver la paix dans le monde", a-t-elle ajouté. Le 3 janvier 2020, les Etats-Unis ont déclenché une attaque aérienne par drone sur une base militaire de l'aéroport de Bagdad en Irak. La frappe a causé la mort du général iranien Qassem Soleimani ainsi que celle de son lieutenant irakien Abou Mahdi Am-Mouhandis. Les Etats-Unis ont répliqué à l'assaut donné par des milices pro-iraniennes contre l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad trois jours plus tôt. (Belga)

"Depuis trop longtemps, la présence abusive et intrusive des forces militaires américaines sévit impunément en Irak et dans les régions avoisinantes", a déclaré dans un communiqué relatif à la manifestation l'ONG Justice Sans Frontières (J.S.F). "Sous le couvert de mener une coalition 'soi-disant' anti-terroriste contre Daesh" se cache une "convoitise néo-libérale visant à piller les ressources pétrolifères et autres", estime l'ONG. "Les dernières agressions meurtrières commises sur le sol irakien le 3 janvier dernier risquent de mettre le feu à la poudrière du Moyen-Orient", met en garde J.S.F. "Nous en appelons à la sagesse des dirigeants européens pour condamner fermement ces exactions, pour tout mettre en oeuvre pour faire respecter le droit international et le droit des peuples à l'auto-détermination, et pour préserver la paix dans le monde", a-t-elle ajouté. Le 3 janvier 2020, les Etats-Unis ont déclenché une attaque aérienne par drone sur une base militaire de l'aéroport de Bagdad en Irak. La frappe a causé la mort du général iranien Qassem Soleimani ainsi que celle de son lieutenant irakien Abou Mahdi Am-Mouhandis. Les Etats-Unis ont répliqué à l'assaut donné par des milices pro-iraniennes contre l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad trois jours plus tôt. (Belga)