C'était une note de bas de page dans le Rapport 2018 de la Banque Nationale: "Deux régents ne peuvent souscrire au Rapport dans son intégralité". Ce n'est pas la première fois que cela se produit et cela rend la situation encore plus problématique. L'an dernier, le patron de la FGTB, Rudy De Leeuw, n'a pas voulu signer le rapport, cette année son successeur Robert Vertenueil et le président du CSC Marc Leemans ont refusé de le signer. Ils ne sont donc pas d'accord avec les conclusions de la Banque Nationale sur la situation financière et économique du pays, étayées par des centaines de chiffres et de graphiques. Cela devient un problème si, pendant des années et des années, les mêmes représentants ne signent pas le rapport. Non seulement cela grignote l'autorité de la Banque Nationale, mais cela soulève aussi des questions sur le sérieux des syndicats. La FGTB (où le PTB/PVDA prend de l'ampleur) et la CSC (où les partisans écologistes occupent des position...