Au sortir du primaire, ce sont les filles qui sont les plus "scolaires". Mais vers l'âge de 15 ans, tous les adolescents se rejoignent (près de 90%) pour décréter qu'ils n'aiment pas l'école.

Chez nos voisins, l'école semble davantage appréciée. Ainsi, aux Pays-Bas, quatre enfants sur dix déclarent l'aimer; en Angleterre, ils sont plus d'un sur trois.

Plus inquiétant: 12,2% des jeunes Belges avouent être victimes de "brimades" (psychologiques ou physiques) en milieu scolaire. Les garçons sont plus mal lotis (17% à 11 ans) que les filles dans ce domaine. Enfin, un adolescent sur sept se dit encore victime de vexations à 15 ans.

Le Vif.be, avec Belga