Le glissement a eu lieu sur un terrain en hauteur où des maisons ont été démolies, au pied de la Citadelle de Namur. Terre, roches et remblais se sont décrochés sur une longueur d'environ 40 mètres pour terminer leur course deux mètres plus bas, a indiqué en début de soirée Pierre Bocca, chef de corps de la zone NAGE. Aucun victime n'a été recensée. "Dans un premier temps, l'expert en stabilité avait estimé qu'il n'y avait pas de danger, mais une deuxième faille a été détectée à proximité", a ajouté plus tard Manu Leleux, directeur des opérations de la police namuroise. "Aucun risque n'a donc été pris et les quatre habitations ont été évacuées". Tous les occupants ont pu retrouver un logement. Seule une personne a dû être relogée. Un périmètre de sécurité a été dressé. La circulation est interdite rue Saint-Martin et sur le Tienne des Biches. Une nouvelle expertise sera réalisée à la lumière du jour dimanche, a encore précisé la police. (Belga)

Le glissement a eu lieu sur un terrain en hauteur où des maisons ont été démolies, au pied de la Citadelle de Namur. Terre, roches et remblais se sont décrochés sur une longueur d'environ 40 mètres pour terminer leur course deux mètres plus bas, a indiqué en début de soirée Pierre Bocca, chef de corps de la zone NAGE. Aucun victime n'a été recensée. "Dans un premier temps, l'expert en stabilité avait estimé qu'il n'y avait pas de danger, mais une deuxième faille a été détectée à proximité", a ajouté plus tard Manu Leleux, directeur des opérations de la police namuroise. "Aucun risque n'a donc été pris et les quatre habitations ont été évacuées". Tous les occupants ont pu retrouver un logement. Seule une personne a dû être relogée. Un périmètre de sécurité a été dressé. La circulation est interdite rue Saint-Martin et sur le Tienne des Biches. Une nouvelle expertise sera réalisée à la lumière du jour dimanche, a encore précisé la police. (Belga)