Des chasseurs F-22 "ont intercepté quatre avions de reconnaissance russes Tu-142 entrant dans la zone d'identification de la défense aérienne de l'Alaska le 27 juin", a indiqué Norad dans un communiqué. La zone d'identification de la défense aérienne (Adiz) est un périmètre dans lequel le trafic aérien est surveillé par l'armée d'un ou plusieurs pays, au-delà de son espace aérien national, pour disposer d'un temps de réaction supplémentaire en cas de manoeuvre hostile. Les Etats-Unis en ont établi quatre, mais une dizaine d'autres pays ont également créé les leurs. Celle de l'Alaska s'étend jusqu'à environ 320 km des côtes. "Les Tu-142s se sont approchés à moins de 65 miles nautiques (120 km, ndlr) du sud des îles Aléoutiennes de l'Alaska et sont restés dans l'Adiz pendant près de huit heures", a ajouté Norad, précisant qu'ils n'avaient pas pénétré l'espace aérien américain. C'est la quatrième fois ce mois-ci que les Etats-Unis interceptent des avions militaires russes près de l'Alaska. Le 29 mai, le ministère russe de la Défense avait publié des images montrant deux bombardiers américains B-1 interceptés par la défense aérienne russe après avoir survolé les mers Baltique et Noire près de la Russie. (Belga)

Des chasseurs F-22 "ont intercepté quatre avions de reconnaissance russes Tu-142 entrant dans la zone d'identification de la défense aérienne de l'Alaska le 27 juin", a indiqué Norad dans un communiqué. La zone d'identification de la défense aérienne (Adiz) est un périmètre dans lequel le trafic aérien est surveillé par l'armée d'un ou plusieurs pays, au-delà de son espace aérien national, pour disposer d'un temps de réaction supplémentaire en cas de manoeuvre hostile. Les Etats-Unis en ont établi quatre, mais une dizaine d'autres pays ont également créé les leurs. Celle de l'Alaska s'étend jusqu'à environ 320 km des côtes. "Les Tu-142s se sont approchés à moins de 65 miles nautiques (120 km, ndlr) du sud des îles Aléoutiennes de l'Alaska et sont restés dans l'Adiz pendant près de huit heures", a ajouté Norad, précisant qu'ils n'avaient pas pénétré l'espace aérien américain. C'est la quatrième fois ce mois-ci que les Etats-Unis interceptent des avions militaires russes près de l'Alaska. Le 29 mai, le ministère russe de la Défense avait publié des images montrant deux bombardiers américains B-1 interceptés par la défense aérienne russe après avoir survolé les mers Baltique et Noire près de la Russie. (Belga)