L'an dernier, 42.980 pères de famille ont diminué leur temps de travail, principalement en optant pour le 4/5e.

Ce chiffre est encore bien en deçà des mères qui profitent du congé parental (100.668 en 2016) mais l'écart se réduit peu à peu.

Ainsi, au début des années 2000, 91,6% des congés parentaux étaient pris par des mères. Aujourd'hui, la part utilisée par les pères est de 30%. D'après les premiers chiffres de 2017, on passerait même à 31%.

L'an dernier, 42.980 pères de famille ont diminué leur temps de travail, principalement en optant pour le 4/5e.Ce chiffre est encore bien en deçà des mères qui profitent du congé parental (100.668 en 2016) mais l'écart se réduit peu à peu. Ainsi, au début des années 2000, 91,6% des congés parentaux étaient pris par des mères. Aujourd'hui, la part utilisée par les pères est de 30%. D'après les premiers chiffres de 2017, on passerait même à 31%.