Le navire a été amarré lundi à Port Kembla à 75 kilomètres au sud de Sydney. Des tests ont été pratiqués sur 97 membres d'équipage qui avaient des symptômes de coronavirus. Au total, 46 d'entre eux ont été déclarés positifs. La police australienne de Nouvelle-Galles du Sud a perquisitionné jeudi le navire de croisière Ruby Princess, infecté par le coronavirus et mis en quarantaine, afin d'y saisir des preuves et d'interroger l'équipage sur le débarquement de passagers à Sydney il y a trois semaines. Cette opération s'inscrivait dans le cadre d'une enquête criminelle visant à déterminer comment près de 2.700 passagers ont été autorisés à quitter le bateau à Sydney le 19 mars dernier sans avoir été placés en isolement ou avoir fait l'objet d'examens médicaux. Le débarquement du bateau a causé 600 contaminations et 16 décès en Australie. Il est la plus grande source de contamination au Covid-19 en Australie. (Belga)

Le navire a été amarré lundi à Port Kembla à 75 kilomètres au sud de Sydney. Des tests ont été pratiqués sur 97 membres d'équipage qui avaient des symptômes de coronavirus. Au total, 46 d'entre eux ont été déclarés positifs. La police australienne de Nouvelle-Galles du Sud a perquisitionné jeudi le navire de croisière Ruby Princess, infecté par le coronavirus et mis en quarantaine, afin d'y saisir des preuves et d'interroger l'équipage sur le débarquement de passagers à Sydney il y a trois semaines. Cette opération s'inscrivait dans le cadre d'une enquête criminelle visant à déterminer comment près de 2.700 passagers ont été autorisés à quitter le bateau à Sydney le 19 mars dernier sans avoir été placés en isolement ou avoir fait l'objet d'examens médicaux. Le débarquement du bateau a causé 600 contaminations et 16 décès en Australie. Il est la plus grande source de contamination au Covid-19 en Australie. (Belga)