Cet ensemble, composé de 31 appartements duplex et de neuf appartements simples, a été érigé à la limite du Quartier Reine Elisabeth (QRE) qui abrite l'état-major de la Défense et la plupart de ses services annexes. Il porte le nom d'Oasis, inspiré de celui de l'ancien centre culturel de la Force aérienne jadis établi sur ce site. C'est un projet d'un montant d'environ dix millions d'euros, qui s'inscrit dans un programme d'investissements de 120 logements, dont 75 ont été construits: 40 en Wallonie (à Bourdon, Oui, Belgrade et Piétrebais), quinze à Bourg-Léopold (Limbourg) et vingt à Neder-Over-Heembeek, dans la banlieue nord de Bruxelles. Les 40 logements du complexe Oasis, répartis sur sept bâtiments établis dans une nouvelle zone résidentielle boisée, sont destinés en priorité aux militaires actifs - dont ceux affectés au Quartier Reine Elisabeth. Deux mois après leur mise en location, deux tiers des logements - bien isolés, notamment phoniquement en raison de la proximité de l'aéroport de Zaventem - ont déjà été attribués, a indiqué mercredi un responsable de l'Ocasc, Eddy Baertsoen, à l'agence Belga. À terme, ce complexe pourrait voir le nombre de logements doubler, à 80, selon les plans de l'Ocasc, un organisme public dépendant de la Défense et qui gère un patrimoine de 3.200 logements répartis sur l'ensemble du territoire belge. (Belga)

Cet ensemble, composé de 31 appartements duplex et de neuf appartements simples, a été érigé à la limite du Quartier Reine Elisabeth (QRE) qui abrite l'état-major de la Défense et la plupart de ses services annexes. Il porte le nom d'Oasis, inspiré de celui de l'ancien centre culturel de la Force aérienne jadis établi sur ce site. C'est un projet d'un montant d'environ dix millions d'euros, qui s'inscrit dans un programme d'investissements de 120 logements, dont 75 ont été construits: 40 en Wallonie (à Bourdon, Oui, Belgrade et Piétrebais), quinze à Bourg-Léopold (Limbourg) et vingt à Neder-Over-Heembeek, dans la banlieue nord de Bruxelles. Les 40 logements du complexe Oasis, répartis sur sept bâtiments établis dans une nouvelle zone résidentielle boisée, sont destinés en priorité aux militaires actifs - dont ceux affectés au Quartier Reine Elisabeth. Deux mois après leur mise en location, deux tiers des logements - bien isolés, notamment phoniquement en raison de la proximité de l'aéroport de Zaventem - ont déjà été attribués, a indiqué mercredi un responsable de l'Ocasc, Eddy Baertsoen, à l'agence Belga. À terme, ce complexe pourrait voir le nombre de logements doubler, à 80, selon les plans de l'Ocasc, un organisme public dépendant de la Défense et qui gère un patrimoine de 3.200 logements répartis sur l'ensemble du territoire belge. (Belga)