"Cette partie de compétence doit être remontée", a expliqué M. Maron jeudi sur les ondes de Bel-RTL. "Quand l'OMS dit que c'est une pandémie mondiale, le fédéral doit plus et mieux coordonner les choses. Ces décisions doivent remonter et pas dépendre de ministres régionaux. Les décisions de mettre en quarantaine, le niveau des amendes, cela n'a aucun sens que ce soit différent d'une Région à l'autre". Le gouvernement bruxellois prépare une ordonnance qu'il soumettra sous peu au parlement régional dans le prolongement des mesures décidées mercredi en comité de concertation à propos des retours de vacances. Les personnes revenant de zones rouges devront respecter une "quatorzaine" au risque d'encourir une amende. Un cadre réglementaire existe déjà: il concerne les personnes atteintes de tuberculose, qui doivent aussi se soumettre à une forme d'isolement. La sanction de non-respect d'une quarantaine vaudra pour toute personne qui doit s'y soumettre, qu'elle soit ou non de retour de vacances. "Il n'y a pas de raison d'être plus sévère avec les personnes qui reviennent de vacances, qui n'ont pas eu de bol et se sont retrouvées dans une zone déclarée rouge quand elles y étaient et les personnes qui se sont retrouvées avec une personne infectée ici en Belgique que l'on a identifiée dans le cadre du suivi des contacts", a fait remarquer le ministre. (Belga)

"Cette partie de compétence doit être remontée", a expliqué M. Maron jeudi sur les ondes de Bel-RTL. "Quand l'OMS dit que c'est une pandémie mondiale, le fédéral doit plus et mieux coordonner les choses. Ces décisions doivent remonter et pas dépendre de ministres régionaux. Les décisions de mettre en quarantaine, le niveau des amendes, cela n'a aucun sens que ce soit différent d'une Région à l'autre". Le gouvernement bruxellois prépare une ordonnance qu'il soumettra sous peu au parlement régional dans le prolongement des mesures décidées mercredi en comité de concertation à propos des retours de vacances. Les personnes revenant de zones rouges devront respecter une "quatorzaine" au risque d'encourir une amende. Un cadre réglementaire existe déjà: il concerne les personnes atteintes de tuberculose, qui doivent aussi se soumettre à une forme d'isolement. La sanction de non-respect d'une quarantaine vaudra pour toute personne qui doit s'y soumettre, qu'elle soit ou non de retour de vacances. "Il n'y a pas de raison d'être plus sévère avec les personnes qui reviennent de vacances, qui n'ont pas eu de bol et se sont retrouvées dans une zone déclarée rouge quand elles y étaient et les personnes qui se sont retrouvées avec une personne infectée ici en Belgique que l'on a identifiée dans le cadre du suivi des contacts", a fait remarquer le ministre. (Belga)