La réunion fut " acide ", selon un témoin, et pas seulement à cause de socialistes liégeois ou hennuyers, dont l'opposition à cette initiative du gouvernement MR-CDH est connue. La délégation du Brab...

La réunion fut " acide ", selon un témoin, et pas seulement à cause de socialistes liégeois ou hennuyers, dont l'opposition à cette initiative du gouvernement MR-CDH est connue. La délégation du Brabant wallon, emmenée par le député Mathieu Michel (photo), fut parmi les plus offensives. " J'ai en effet été surpris par une certaine méconnaissance technique des actions menées par les Provinces ", explique le frère cadet de Charles Michel, visant moins la ministre elle-même que certains de ses collaborateurs. " Mais je suis sorti heureux de cette réunion : nous avons fait vaciller des convictions ", ajoute-t-il. A croire que les convictions d'une ministre réformatrice du Brabant wallon pourraient vaciller sous les coups de boutoir d'un des représentants de la plus illustre famille réformatrice du Brabant wallon. La réforme des Provinces ne se fera donc pas, mais pas seulement à cause de ce vacillement : la défection de la députée MR Patricia Potigny la rend arithmétiquement impossible.