C'était bien la société privée RESA qui avait cette qualité, ce qui contredit l'interprétation que l'administration wallonne avait faite, et rend illégale la prolongation des comités de secteur de l'intercommunale Publifin. M. Ghigny a également confirmé que ce n'était pas le rôle de la CWaPE de rappeler au gouvernement qu'il devait mettre en ?uvre le plafonnement de rémunérations dans les GRD, comme il en a eu l'occasion depuis 2014 (électricité) et 2015 (gaz). Il a rapporté aux députés une "anecdote" qui l'a choquée, lorsque le président de Publifin et de Nethys André Gilles, également président de RESA, a défendu lors d'une réunion avec la CWaPE, le ministre et d'autres GRD, un retour plus important de bénéfices pour les GRD, aux dépens de la facture du citoyen. "Depuis quand la CWaPE défend-elle l'intérêt des consommateurs? ", aurait lancé M. Gilles à Francis Ghigny. L'ex-président de la CwAPE a en revanche rejeté le soupçon qu'il existe des subsidiations croisées entre les secteurs du groupe Publifin. Ce sujet reviendra dans les questions que les députés poseront mardi au directeur financier du groupe, Pol Heyse. (Belga)

C'était bien la société privée RESA qui avait cette qualité, ce qui contredit l'interprétation que l'administration wallonne avait faite, et rend illégale la prolongation des comités de secteur de l'intercommunale Publifin. M. Ghigny a également confirmé que ce n'était pas le rôle de la CWaPE de rappeler au gouvernement qu'il devait mettre en ?uvre le plafonnement de rémunérations dans les GRD, comme il en a eu l'occasion depuis 2014 (électricité) et 2015 (gaz). Il a rapporté aux députés une "anecdote" qui l'a choquée, lorsque le président de Publifin et de Nethys André Gilles, également président de RESA, a défendu lors d'une réunion avec la CWaPE, le ministre et d'autres GRD, un retour plus important de bénéfices pour les GRD, aux dépens de la facture du citoyen. "Depuis quand la CWaPE défend-elle l'intérêt des consommateurs? ", aurait lancé M. Gilles à Francis Ghigny. L'ex-président de la CwAPE a en revanche rejeté le soupçon qu'il existe des subsidiations croisées entre les secteurs du groupe Publifin. Ce sujet reviendra dans les questions que les députés poseront mardi au directeur financier du groupe, Pol Heyse. (Belga)