Claude Eerdekens a également dénoncé "la pitoyable prestation" de Bénédicte Bayer, directrice générale de Publifin, devant la commission d'enquête parlementaire, faisant ainsi référence à sa "boutade" sur son salaire en comparaison à celui d'un ouvrier de l'entreprise. Estimant qu'elle ne pouvait pas ignorer le montant des rémunérations accordées à certains mandataires, il a ni plus ni moins réclamé son licenciement. Le bourgmestre d'Andenne a poursuivi son propos en demandant à André Gilles, à ce moment-là encore président du Conseil d'Administration de Publifin, de "rembourser à la Province et aux communes associées "tout ce qu'il a indument perçu". "Il serait insupportable que des Gilles, Pire et d'autres continuent à être copieusement payés dans des filiales privatisées", a-t-il ajouté, réclamant la mise à l'écart "de tous les politiques et autres ayant trempé dans cette affaire" ainsi que l'installation d'une nouvelle génération de politiques, honnêtes et désintéressés, dont la rémunération "doit cesser d'être indécente". (Belga)

Claude Eerdekens a également dénoncé "la pitoyable prestation" de Bénédicte Bayer, directrice générale de Publifin, devant la commission d'enquête parlementaire, faisant ainsi référence à sa "boutade" sur son salaire en comparaison à celui d'un ouvrier de l'entreprise. Estimant qu'elle ne pouvait pas ignorer le montant des rémunérations accordées à certains mandataires, il a ni plus ni moins réclamé son licenciement. Le bourgmestre d'Andenne a poursuivi son propos en demandant à André Gilles, à ce moment-là encore président du Conseil d'Administration de Publifin, de "rembourser à la Province et aux communes associées "tout ce qu'il a indument perçu". "Il serait insupportable que des Gilles, Pire et d'autres continuent à être copieusement payés dans des filiales privatisées", a-t-il ajouté, réclamant la mise à l'écart "de tous les politiques et autres ayant trempé dans cette affaire" ainsi que l'installation d'une nouvelle génération de politiques, honnêtes et désintéressés, dont la rémunération "doit cesser d'être indécente". (Belga)