"Il faut travailler, en amont, sur les conditions d'éligibilité des organisateurs avec des règles strictes pour qu'ils soient contraints de respecter les droits humains fondamentaux, et notamment les droits du travail. Cela permettrait d'éviter que des problèmes inacceptables soient révélés après l'attribution de l'événement et au cours de sa préparation, relançant le débat sur un éventuel boycott", estiment les deux partis. "Le Qatar a fait certains efforts mais ceux-ci auraient dû être faits avant de postuler à l'organisation de la Coupe du monde", a commenté le député Malik Ben Achour dans un communiqué. "C'est le sens de notre proposition. Il est également important de mettre à profit le temps qui nous sépare de la coupe du monde 2022 pour intensifier la pression sur le Qatar, en collaboration avec l'URBSFA et la FIFA, et avec les pays partenaires européens, afin de l'encourager à mener d'autres réformes en matière de respect des droits humains et des droits des travailleurs, et de prévoir des compensations pour les travailleurs dont les droits auraient été violés." (Belga)

"Il faut travailler, en amont, sur les conditions d'éligibilité des organisateurs avec des règles strictes pour qu'ils soient contraints de respecter les droits humains fondamentaux, et notamment les droits du travail. Cela permettrait d'éviter que des problèmes inacceptables soient révélés après l'attribution de l'événement et au cours de sa préparation, relançant le débat sur un éventuel boycott", estiment les deux partis. "Le Qatar a fait certains efforts mais ceux-ci auraient dû être faits avant de postuler à l'organisation de la Coupe du monde", a commenté le député Malik Ben Achour dans un communiqué. "C'est le sens de notre proposition. Il est également important de mettre à profit le temps qui nous sépare de la coupe du monde 2022 pour intensifier la pression sur le Qatar, en collaboration avec l'URBSFA et la FIFA, et avec les pays partenaires européens, afin de l'encourager à mener d'autres réformes en matière de respect des droits humains et des droits des travailleurs, et de prévoir des compensations pour les travailleurs dont les droits auraient été violés." (Belga)