Commentant l'exercice de consultation réalisé avec la société civile, le PS et Ecolo estiment que "notre démocratie doit se donner de nouvelles méthodes pour qu'il n'y ait pas d'un côté les institutions et de l'autre les citoyens, mais un intérêt partagé à avancer vers une société qui donne sa place à chacun.e et offre un avenir à ses générations futures".

Cet exercice est d'ailleurs appelé à devenir structurel selon les voeux des socialistes et des écologistes. Ils souhaitent que le prochain gouvernement associe tous les acteurs aux projets qu'il entend mener. Pour cela, il faudra relancer la concertation sociale, densifier les interactions avec la société civile, ainsi que renforcer et élargir les mécanismes de participation citoyenne durant l'ensemble de la législature, indiquent-ils.

"Le prochain gouvernement vise une réduction des gaz à effet de serre de 55 % d'ici 2030 et mettra en oeuvre l'ensemble des politiques qui permettent d'atteindre cet objectif. Une Inspection 'Climat et développement durable' sera mise en place pour y veiller", proposent les partenaires de la coalition minoritaire "coquelicot".

Au plan Marschall wallon succèderait un "plan de transition sociale et écologique" structuré autour d'un nombre "très limité de projets-phares prioritaires": transition écologique, transition des savoirs et des savoir-faire, et transition économique et industrielle. L'objectif est de créer, en soutien aux PME et aux indépendants, "des milliers d'emplois de qualité" et de poursuivre le redressement économique de la Wallonie.

L'économie circulaire sera également intégrée dans l'ensemble de l'économie.

Des alliances emploi environnement autour de l'alimentation, de l'isolation ou des énergies renouvelables permettront de travailler sur l'offre et la demande mais aussi sur la formation. Le gouvernement entend isoler 250.000 logements durant la prochaine législature, développer les énergies renouvelables en vue d'atteindre 100% d'ici 2050 et déployer une transition alimentaire permettant d'atteindre 30% des surfaces en bio et 30% agro-écologique d'ici 2030.

L'emploi sera la priorité du gouvernement. Il est question de créer des "gigahubs" destinés à former les jeunes Wallonnes et les jeunes Wallons.

Selon le projet écolo-socialiste, le gouvernement investira dans les "métiers porteurs" et les "métiers d'avenir". Il accordera une attention toute particulière aux "métiers en pénurie".

Le gouvernement veillera également à maintenir le volume de l'emploi et les moyens financiers alloués aux aides à la promotion de l'emploi (APE), malmenée en fin de législature. Il pérennisera également l'activité des centres d'insertion socioprofessionnelle (CISP).