L'identité du soutien financier de l'Antwerp était devenu ces derniers mois un des secrets les mieux gardés du petit monde du football belge. La sortie de Paul Gheysens dans la presse intervient quelques heures avant un match de l'Antwerp contre Roulers qui pourrait sacrer le retour du matricule 1 parmi l'élite du football belge après 13 années en division 2 (désormais appelée D1B). Patrick Decuyper, fondateur de la société Enfinity et ancien homme fort du club de Zulte-Waregem, a repris l'Antwerp en 2015. Mais des rumeurs avaient rapidement bruissé pour suggérer que l'homme joue en réalité davantage un rôle d'intermédiaire et n'est pas le seul à avoir injecter de l'argent dans le club. Paul Gheysens a donc confié au Tijd financer l'Antwerp. "Je le vois comme un investissement personnel sur le long terme", explique l'homme d'affaires. Depuis 2015, Paul Gheysens a injecté entre 11 et 15 millions d'euros dans le club-phare de la métropole anversoise. "Soyons clairs: je n'ai jamais fait cela pour pouvoir me faire photographier en tribune d'honneur. Mon entreprise Ghelamco n'a également rien à voir avec cela". Il ne semple pas illogique que Paul Gheysens songe par ailleurs à la construction d'un nouveau stade de football à Anvers. Sa société a en effet construit le nouveau stade de La Gantoise et est derrière le projet d'Eurostadium sur le Parking C du Heysel. "Je ne contesterai jamais le fait que les infrastructures sont importantes. Comme cela est apparu clairement pour Gand. La Ghelamco Arena a donné un coup de fouet au AA Gent. Mais ce n'est seulement qu'une partie d'un projet gagnant", estime encore le CEO. (Belga)

L'identité du soutien financier de l'Antwerp était devenu ces derniers mois un des secrets les mieux gardés du petit monde du football belge. La sortie de Paul Gheysens dans la presse intervient quelques heures avant un match de l'Antwerp contre Roulers qui pourrait sacrer le retour du matricule 1 parmi l'élite du football belge après 13 années en division 2 (désormais appelée D1B). Patrick Decuyper, fondateur de la société Enfinity et ancien homme fort du club de Zulte-Waregem, a repris l'Antwerp en 2015. Mais des rumeurs avaient rapidement bruissé pour suggérer que l'homme joue en réalité davantage un rôle d'intermédiaire et n'est pas le seul à avoir injecter de l'argent dans le club. Paul Gheysens a donc confié au Tijd financer l'Antwerp. "Je le vois comme un investissement personnel sur le long terme", explique l'homme d'affaires. Depuis 2015, Paul Gheysens a injecté entre 11 et 15 millions d'euros dans le club-phare de la métropole anversoise. "Soyons clairs: je n'ai jamais fait cela pour pouvoir me faire photographier en tribune d'honneur. Mon entreprise Ghelamco n'a également rien à voir avec cela". Il ne semple pas illogique que Paul Gheysens songe par ailleurs à la construction d'un nouveau stade de football à Anvers. Sa société a en effet construit le nouveau stade de La Gantoise et est derrière le projet d'Eurostadium sur le Parking C du Heysel. "Je ne contesterai jamais le fait que les infrastructures sont importantes. Comme cela est apparu clairement pour Gand. La Ghelamco Arena a donné un coup de fouet au AA Gent. Mais ce n'est seulement qu'une partie d'un projet gagnant", estime encore le CEO. (Belga)