Alors que plusieurs pays ont déjà bien avancé dans leur campagne de vaccination, d'autres accusent un retard pour se procurer les doses de vaccin, par manque d'argent. Les ministres de la Santé du G7 se réunissent depuis jeudi à l'université d'Oxford pour discuter du problème, en amont du sommet du G7 prévu la semaine prochaine, qui doit valider une décision sur la question. "Les fonds publics vont continuer à financer des profits exponentiels pour ces firmes et leurs actionnaires, qui ont déjà cependant largement été soutenus dans leurs recherches par ces mêmes fonds publics", estime le Réseau européen contre la commercialisation et la privatisation de la santé. Selon le Réseau, la charité et l'aide humanitaire ne sont pas suffisants pour lutter contre la pandémie. Il appelle en premier lieu le G7 à soutenir la dérogation de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) sur les droits de propriété intellectuelle sur tous les produits médicaux Covid-19. L'organisation souhaite également que le G7 oblige les entreprises à partager la technologie et le savoir-faire en matière de vaccins avec des fabricants qualifiés dans les pays en développement. Le réseau estime enfin qu'il faut fournir une aide financière pour maximiser l'offre. "Si les pays du G7 veulent sérieusement mettre fin à cette pandémie, ces éléments sont indispensables", conclut l'organisation dans un communiqué de presse. (Belga)

Alors que plusieurs pays ont déjà bien avancé dans leur campagne de vaccination, d'autres accusent un retard pour se procurer les doses de vaccin, par manque d'argent. Les ministres de la Santé du G7 se réunissent depuis jeudi à l'université d'Oxford pour discuter du problème, en amont du sommet du G7 prévu la semaine prochaine, qui doit valider une décision sur la question. "Les fonds publics vont continuer à financer des profits exponentiels pour ces firmes et leurs actionnaires, qui ont déjà cependant largement été soutenus dans leurs recherches par ces mêmes fonds publics", estime le Réseau européen contre la commercialisation et la privatisation de la santé. Selon le Réseau, la charité et l'aide humanitaire ne sont pas suffisants pour lutter contre la pandémie. Il appelle en premier lieu le G7 à soutenir la dérogation de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) sur les droits de propriété intellectuelle sur tous les produits médicaux Covid-19. L'organisation souhaite également que le G7 oblige les entreprises à partager la technologie et le savoir-faire en matière de vaccins avec des fabricants qualifiés dans les pays en développement. Le réseau estime enfin qu'il faut fournir une aide financière pour maximiser l'offre. "Si les pays du G7 veulent sérieusement mettre fin à cette pandémie, ces éléments sont indispensables", conclut l'organisation dans un communiqué de presse. (Belga)