Le prononcé de l'arrêt, d'abord annoncé à la mi-mars, avait été reporté une première fois au 19 avril et ensuite au 3 mai. Le parquet de Mons avait fait appel de la décision de non-lieu prononcée en octobre 2015. Le dossier "bis" des Mésanges fait référence à l'incendie de l'immeuble de logements sociaux des "Mésanges" à Mons en février 2003, qui avait coûté la vie à 7 personnes. Le premier procès avait abouti en juin 2013 à l'acquittement de l'ex-bourgmestre de Mons Maurice Lafosse (PS) et de Viktor Zdanov, respectivement président et directeur-gérant de la société "Toit et Moi" au moment du drame. Cette société avait été reconnue coupable d'homicide involontaire par défaut de prévoyance ou de précaution. Viktor Zdanov fait partie des dix personnes inculpées dans le cadre du dossier "bis". La première audience, consacrée à l'agenda, pourrait être programmée avant les vacances judiciaires, selon le procureur du roi de Mons. (Belga)

Le prononcé de l'arrêt, d'abord annoncé à la mi-mars, avait été reporté une première fois au 19 avril et ensuite au 3 mai. Le parquet de Mons avait fait appel de la décision de non-lieu prononcée en octobre 2015. Le dossier "bis" des Mésanges fait référence à l'incendie de l'immeuble de logements sociaux des "Mésanges" à Mons en février 2003, qui avait coûté la vie à 7 personnes. Le premier procès avait abouti en juin 2013 à l'acquittement de l'ex-bourgmestre de Mons Maurice Lafosse (PS) et de Viktor Zdanov, respectivement président et directeur-gérant de la société "Toit et Moi" au moment du drame. Cette société avait été reconnue coupable d'homicide involontaire par défaut de prévoyance ou de précaution. Viktor Zdanov fait partie des dix personnes inculpées dans le cadre du dossier "bis". La première audience, consacrée à l'agenda, pourrait être programmée avant les vacances judiciaires, selon le procureur du roi de Mons. (Belga)